• Didine

Trekking au Chilling Waterfall - Malaisie


à Sanctuary Ikan Sungai Chilling

Depuis un certain temps nous voulions refaire cette randonnée dans la jungle. Nous l’avions faite peu de temps après notre arrivée à Kuala Lumpur, et c’était notre première rando à l’époque, et de loin la meilleure question difficulté, temps de marche, beauté des paysages et splendeur de la cascade. Dans nos souvenirs, le chemin était assez simple et plat, pour un temps de marche d'environ 1h30 aller-retour. Et lorsqu’on arrivait à la cascade, on pouvait s’y baigner et sauter dans la piscine naturelle.

Il faut savoir que le sentier de randonnée est ouvert uniquement les vendredis, samedis et dimanches, de 8h à 18h. Pour la petite histoire, on avait essayé d’y emmener ma famille en décembre 2015, mais malheureusement nous y sommes allés un jeudi, et c’était fermé. D’ailleurs si l’on essaie de pénétrer sur le sentier en dehors des heures d’ouverture, il y a des panneaux qui indiquent qu’on peut se faire tirer dessus par les gardes forestiers ! Donc il vaut mieux ne pas essayer…

C’est le weekend end du Nouvel An Chinois en Malaisie, on décide donc d’y aller le dimanche. Tout en sachant qu’il risquait d’y avoir du monde, on part à 10h. Cela se trouve à environ 70 km du centre de KL, et il faut compter 1h15 de voiture, si le trafic est fluide.

Sur la route, à environ 10 minutes de l’arrivée, on peut s’arrêter au barrage du Selangor, et y admirer la vue magnifique sur le lac. D’ailleurs, on s’y était déjà arrêté avec ma famille. Il y a même un petit musée, qui donne des informations sur le barrage. On y reste une petite heure, le temps de se dégourdir les jambes, et de faire quelques prises de vue. Titi s’en donne à cœur joie, car il peut courir partout dans l’herbe, il n’y a pas de circulation, il y a de l’air, du vent, on est en pleine nature, le rêve pour notre Titi.


L’heure tourne donc on se rend au lieu de départ de la rando.

Comme prévu, c’est blindé, et le parking prévu est ridiculement petit ! Donc il faut prévoir de commencer à marcher quelques centaines de mètres avant. On avait également prévu de pique-niquer dans le parc à l’entrée, mais avec toutes les affaires à transporter, on décide de manger rapidement à côté de la voiture et de partir avec le strict minimum pour la rando.

Le côté sympa, c’est qu’on peut aussi camper près de la rivière.

L’autre côté sympa c’est le tarif de la randonnée : 1 ringgit (environ 20 cts d’euro), et si l’on veut y camper la nuit, c’est 10 ringgit.

On achète nos tickets à l’entrée, un sachet de nourriture pour les poissons (10 ringgit). Il faut également enregistrer chaque personne, avec l’heure d’arrivée : il est 13h45, et le retour prévu à 16h maximum, sinon on paie le tarif nuit.

Titi est dans le porte-bébé, on se badigeonne de spray anti-moustiques, Damien s’équipe pour vloguer et c’est parti !

On traverse une première fois la rivière sur un pont suspendu. Ne vous fiez pas aux apparences, on ne traverse pas à chaque fois sur un pont, c’est justement le côté amusant de la balade… On va traverser au total 6 fois la rivière, mais littéralement « traverser la rivière à pied ». Les locaux le font en tongs, mais on vous conseille fortement de porter des baskets.


Ça n’a pas changé, c’est toujours aussi agréable. Et finalement, le fait d’être arrivé tard a ses avantages, les sentiers ne sont pas bondés, on rencontre quelques personnes, mais eux reviennent déjà.

Par contre, lorsqu’on l’a faite sans un Petit Pied de 11 kg et demi dans le dos, cela nous avait paru plus facile, là je dois dire que je galère un peu, je fatigue vite. Les 45 minutes de marche se sont transformées en 1 heure. Mais Titi s’en moque, il peut admirer la nature, les singes du haut de son porte-bébé, et jeter de la nourriture aux poissons !


La dernière traversée a raison de moi, nous finissons les fesses dans l’eau avec Titi ! Nous sommes trempés et ça fait rire Titi. Au moins ça nous rafraichit !


Enfin, nous arrivons devant cette splendide cascade, il y a un peu de monde mais c’est gérable. L’avantage c’est que c’est touristique pour les locaux, mais pas pour les « étrangers ».


On retire nos vêtements et on plonge directement dans le lac au pied de la cascade, l’eau est fraîche malgré la chaleur accablante, Titi est saisi, mais on s’habitue vite.


Des petits poissons viennent nous picorer les pieds !

Damien n’attend qu’une chose : refaire son saut de l’ange depuis les rochers (prudence, ils sont glissants, il faut donc y aller en baskets).

Le moment est venu de sortir le drone, pour admirer la magnifique cascade d’en haut.


Bien qu’il n’y ait pas de signal GPS pour le drone, Damien prend quand même le risque de le faire voler… Et là c’est le drame : au bout de quelques instants, Damien perd le contrôle du drone qui fonce droit dans les arbres, à 10 mètres de hauteur ! Autant dire, que ça ne va pas être simple, car c’est quasiment inaccessible, mais il le faut ! Finalement Damien arrive à trouver un accès par un rocher, mais le drone est tellement coincé, qu’il ne bouge presque pas, malgré les secousses des branches et les coups de bambous venant de partout. Des Malaisiens très gentils, proposent de nous aider. Enfin, après vingt « bonnes » minutes, le drone tombe à terre, mais dans quel état… On le rallume, et quel soulagement la caméra fonctionne. Reste à savoir maintenant s’il n’y a pas d’autres dommages…

Avec cette mésaventure, l’heure a tourné, on est parmi les derniers, et définitivement en retard pour l’heure de retour prévue.

Notre pauvre Titi est épuisé, il s’endort dans le porte-bébé. Lors de la première traversée de la rivière, je trébuche et tombe à nouveau dans l’eau. Titi se réveille en sursaut, les yeux écarquillés, mais heureusement se rendort sans problème.

En revanche, il se fait lourd, je suis fatiguée, et avec la précipitation, je me tords la cheville sur une racine, je sens littéralement craquer mon articulation mais comme c’est encore « chaud », je ne veux pas m’arrêter. Il y a encore du chemin, on est en retard, et Titi dort sur mon dos, alors on doit continuer. Heureusement, on arrive dans les temps !

Dans la voiture, je retire mes chaussures, ma cheville n’est pas enflée mais la douleur est présente. Rien de sérieux probablement, un peu de repos, et ça sera reparti comme en 40 !

Notre avis : Cette randonnée nous avait déjà beaucoup plu il y a 4 ans ; une cascade grandiose dans laquelle on peut se baigner, une jungle luxuriante que l’on peut traverser sans trop de difficultés (normalement…), une escapade dans la nature, à seulement une heure de KL, qui peut se faire à la journée, et pour les plus aventuriers, qui veulent faire du camping et pêcher. Ça nous permet de faire un break avec la ville. Seul bémol, la randonnée n’étant ouverte que les vendredis, samedis et dimanches, elle peut vite se remplir de monde, ce qui devient pénible au final. Donc l’astuce c’est d’y aller tôt le matin, dès l’ouverture, ou bien après le déjeuner, vous croisez des gens, mais ils seront sur le chemin du retour, donc la cascade sera pour vous tout seul (ou presque !)

Verdict après plusieurs mois : un drone parti en réparation et revenu comme neuf ! Et une petite foulure à la cheville qui aura duré quelques semaines quand même…

Allez retrouvez tout ca en video sur notre youtube :

https://www.youtube.com/watch?v=Pv7vFbOI9vc

#chilling #waterfall #malaisie #kualalumpur #ikan #sanctuary #drone #crash #mavicpro #trekking #randonnee #jungle

154 vues

Laissez nous organiser votre voyage en MAlaisie avec

Notre service

"TIM VOYAGE" 

Selectionnez votre Pack pour une creation sur mesure respectant votre budget / votre duree et vos envies !

Kuala Lumpur Malaisie

  • Black YouTube Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon

adeline@ladeglingotim.com

Siret : 84313168100010